Céramiques Raku

    La céramique raku :

    Le raku est le résultat d'une technique d'émaillage japonaise du 19e siècle. Il est à l’origine lié à la cérémonie du thé dans des bols en céramique raku. La céramique raku se caractérise par l’apparition de jolies craquelures sur la surface provoquées lors des chocs thermiques qu’on lui impose.

    Après avoir modelé le grès chamotté (ou argile qui devra résister aux chocs thermiques), on laisse sécher les céramiques. La première cuisson ou biscuitage permet de retirer toute humidité. Une fois biscuitée, c’est la phase de l’émaillage, soit en trempant la pièce soit au pinceau. Une ou plusieurs couches sont nécessaires. Enfin arrive l’étape de la cuisson et de l’enfumage. La cuisson raku varie selon l’émail utilisé, mais oscille entre 800 et 980°. La durée varie également selon la taille de la céramique enfournée. Une fois l’émail arrivé à température désirée, il faut sortir rapidement les pièces du four pour les recouvrir soit de paille ou de sciure. Elles s’enflamment alors par le dégagement de chaleur. Le choc thermique fait craqueler les pièces et la fumée rentre partout dans la pièce, là où il n'y a pas d’émail, donc également dans les craquelures.