Amélie Jost, créatrice restauratrice de vitraux

Amélie JOST, Création Restauration de vitraux

Maître verrier - peintre verrier

Restauration de vitraux – Création de vitraux traditionnels et contemporains – Arts décoratifs : luminaires, photophores…

Le travail de restauratrice de vitraux consiste à déchiffrer les oeuvres anciennes et respecter les gestes de leur créateur. En privilégiant les techniques de conservation, Amélie Jost contribue à pérenniser ce patrimoine des vitraux et à le transmettre. Elle s’inscrit également dans le champ de la création de vitraux. Son travail associe symboles, couleurs, graphismes et verres de qualité. Chaque vitrail est conçu en accord avec un lieu et sa lumière.

Mon activité

Mon activité de créatrice restauratrice de vitraux :

Je travaille pour une clientèle de particuliers, d’entreprises, d’architectes et collectivités. Les vitraux sont conçus pour des fenêtres, portes, impostes, … et posés dans des feuillures en pierre, en bois ou en métal.

Ils peuvent être également installés dans des structures indépendantes, (socles, suspensions) offrant ainsi la possibilité de les déplacer

Les restaurations de vitraux sont réalisées conformément aux prescriptions des Monuments Historiques.


Notoriété :

Au cours de ma carrière, j’ai obtenu le Prix SEMA pour la Région Franche-Comté


Conception :

J’utilise des matériaux de qualité, tout particulièrement le verre soufflé de la verrerie de Saint Just, reconnue pour la gamme étendue de couleurs et de matières qu’elle propose.

Plusieurs techniques de décoration sur verre viennent multiplier les possibilités : thermoformage du verre, peinture à la grisaille, au rouge de cuivre et au jaune d’argent (cuits et fixés entre 580°C et 650°C), gravure du verre, impressions.

Je m’associe à d’autres artisans pour répondre aux demandes spécifiques : ferronniers d’art, tailleurs de pierre, ébénistes …

Insertions en double-vitrage afin de répondre aux normes actuelles d’isolation, de protection des bâtiments et du public.


Portrait : Voici une petite présentation de mon travail ainsi qu’un portrait qu’à fait de moi le magazine Pays Comtois en 2014 :

« Amélie Jost donne de l’éclat à la Lumière

Portrait d'Amélie Jost, créatrice restauratrice de vitrauxDans son atelier d’Oiselay-et –Grachaux, en Haute-Saône, Amélie Jost crée et restaure des vitraux.

A une trentaine de kilomètres de Besançon, outre Ognon, l’atelier d’Amélie Jost est installé dans le village d’Oiselay-et-Grachaux, quelques 400 âmes, dans le canton de Gy en Haute-saône. Amélie Jost est peintre-verrier ; On pourrait dire qu’elle revêt l’habitat de lumière en mêlant l’art du dessin, le verre, le plomb, les couleurs pour donner naissance ou renaissance à des vitraux ; » J’avais une formation de graphiste, raconte-t-elle, je cherchais un métier artisanal en relation avec la matière. Le vitrail correspondait bien à cette attente. » Après une formation à Paris dans une école d’arts appliqués, elle connait plusieurs expériences, à Paris, dans le Haut-Doubs et à Vesoul, avant l’installation à oiselay-et-Grachaux.

Indissociables de l’histoire de l’art religieux ou d’une époque qui a donné un cachet particulier à l’architecture des Années Folles, les vitraux séduisent encore parfois des particuliers pour leurs aménagements intérieurs. Toutefois, c’est bien souvent dans le domaine de la restauration des vitraux qu’Amélie Jost exerce son art qui mêle et associe plusieurs métiers.

«  Avec le temps, explique la jeune femme, les vitraux souffrent de la chaleur et du froid, l’étanchéité et le scellement ne remplissent plus leur rôle, l’armature en plomb s’abime, sans compter les bris de verre. » Du descellement des vitraux à restaurer à leur repose, Amélie jost procède à une succession de gestes qui tiennent à la fois de l’artisanat, comme la découpe du verre ou le travail du plomb, des spécialités du batiment, de la création artistique-du dessin aux couleurs-, jusqu’à la maîtrise du feu au moment de cuire les verres peints.

Révéler l’esprit des lieux

Soliste dans son atelier, Amélie Jost, lors de ses travaux de restauration, croise son savoir-faire avec des partenaires comme les élus locaux, des propriétaires, des spécialistes de la direction régionale des affaires culturelles ou encore, dans le patrimoine religieux, les membres de la Commission d’art sacré des diocèses concernés.

La restauration se prolonge aussi par la création. La restauration récente de la chapelle de Notre-Dame-du -Bon-Secours à , Grandfontaine-sur-Creuse, près de Pierrefontaine-les-Varansdans le Doubs, a été remarquée. Amélie Jost y est intervenue pour créer six vitraux destinés à remplacer les anciens. «  Dans cette chapelle qui a une identité forte dans le pays, on peut admirer trois tableaux du XVIIIe siècle qui ont besoin de luminosité. C’est le rôle des vitraux d’apporter cette luminosité, tout en donnant du sens à travers le choix des motifs. »

Autour du thème défini par la commission d’art sacré – la vie de Marie à travers l’Annonciation, la Visitation ou encore les Noces de Cana-,  Amélie Jost s’inspire du thème dans les livres, tente des approches par le dessin, l’aquarelle ou la gravure sur bois. Elle cherche à mieux révéler l’esprit des lieux, tout en s’adaptant aux codes couleurs particuliers du religieux – le bleu pour Marie, le rouge pour la passion…Les vitraux remplissent désormais leur office à Grandfontaine-sur-Creuse  A les voir, il n’est pas interdit de penser que cet art particulier du vitrail peut donner des idées pour embellir des édifices, des maisons… Pour cela, il faut repasser l’Ognon et filer vers Oiselay-et-Grachaux. »

Mon parcours

Après un premier cycle d’études en arts Appliqués, j’ai recherché un métier où l’architecture et les arts plastiques sont liés, j’ai découvert celui de peintre-verrier. J’aime le verre et ses propriétés chimiques, sa transparence, ses couleurs…

La formation de l’école nationale supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art, (Olivier de Serres) à Paris m’a permis d’en faire l’apprentissage. L’exercice du vitrail comporte de multiples facettes et les étapes de fabrication sont nombreuses.

Démarche de création ou protocole de restauration définissent le travail de la matière. Puis se succèdent, le dessin technique, la coupe du verre, la peinture, les cuissons, le sertissage au plomb… jusqu’à la pose des vitraux.

A l’issue de cette formation et suite à l’obtention d’un diplôme des Métiers d’Art en vitrail, j’ai acquis une expérience en tant que salariée dans un atelier parisien spécialisé dans la restauration de vitraux anciens.
Chantier après chantier, j’ai approfondi mes connaissances et atteint l’autonomie nécessaire pour créer ma propre structure.

En 2000, j’ai ouvert mon atelier en Franche-Comté en partageant mon temps entre la création et la restauration de vitraux.

Cette activité aujourd’hui suit les mêmes directions. J’accorde toujours une grande attention aux lieux, aux personnes mais également aux matériaux qui environnent le vitrail à restaurer ou la création.

Atelier d'Amélie Jost, créatrice restauratric de vitraux

Atelier d’Amélie Jost, créatrice restauratric de vitraux

Me contacter

40, Grande Rue
70700 OISELAY ET GRACHAUX

47.419371,5.934403

Contactez-nous pour toutes demandes particulières