Nicole Dana, peintre sur porcelaine

Nicole DANA, peinture sur porcelaine

Peintre sur porcelaine

Après une carrière professionnelle très éloignée du monde de la peinture sur porcelaine, j’ai découvert l’art de la peinture après une rencontre avec un peintre chinois. Après 5 ans d’apprentissage de peinture traditionnelle chinoise, j’ai commencé à penser à me reconvertir dans l’artisanat d’art et la peinture sur porcelaine.

Un stage au musée de Sèvres de peinture sur porcelaine m’a donné le déclic. J’ai eu la chance d’avoir comme professeur une ancienne décoratrice à la manufacture de Sèvres, « Meilleur Ouvrier de France ». Grâce à cette rencontre, j’ai appris à peindre à la manière des artisans du 18e siècle, selon la technique dite « petit feu ». Cette technique nécessite plusieurs cuissons pour que les couleurs et les reliefs de la peinture sur porcelaine soient rehaussés.
Depuis 1993, j’ai installé mon atelier de peinture sur porcelaine à Paris, 16ème arrondissement au 6 Boulevard Emile Augier.
Grâce à la peinture, je réalise des décors sur tous types de supports en porcelaine : services à thé, tasses à café, plateaux, Théières, flacons, … Je propose également des stages de peinture sur porcelaine pour les passionnés comme moi. N’hésitez pas à me contacter pour toutes demandes particulières.

Entrez dans mon univers, celui de la peinture sur porcelaine.

Mon parcours

Nicole Dana, peintre sur porcelaineJe suis devenu peintre sur porcelaine après 30 ans d’une autre carrière professionnelle :
Pendant 30 ans j’ai été chirurgien dentiste orthodontiste avec un cabinet important et un poste d’enseignante à Paris V. J’ai beaucoup aimé ce métier en contact avec les enfants et toujours à la recherche du beau.
En parallèle à cette activité très prenante, je suis née pinceau à la main, mais toujours insatisfaite. J’ai peint sur tous les supports possibles : bois, toile, papier, verre, soie, feuilles d’arbres. Et ce n’est beaucoup plus tard grâce à mon fils qui à 18 ans a décidé de vivre à Taiwan que j’ai eu un déclic, une sorte de «grâce » à la suite d’une rencontre magique avec un maître de la peinture traditionnelle chinoise.
Ce peintre était un très vieil homme qui ne parlait que chinois. Et pourtant quand je pense à lui, j’ai la sensation que nous parlions ensemble. Il peignait devant moi de longs moments : chevaux, fleurs, etc. Puis, il me tendait le pinceau, s’en allait et je devais retrouver les gestes. C’est à partir de ce moment que j’ai senti une certaine magie dans ma main dissociée de ma volonté. D’ailleurs, lors de la création d’un décor, je doute toujours mais ma main semble courageuse et clairvoyante.
Après 5 ans d’apprentissage de peinture traditionnelle chinoise, tout en continuant mon activité d’orthodontie qui me stressait énormément rançon du succès, je commençais à penser à me reconvertir dans l’artisanat et la peinture.
J’ai fait un stage au musée de Sèvres de peinture sur porcelaine et j’ai eu la chance d’avoir comme professeur une ancienne décoratrice à la manufacture de Sèvres, « Meilleur Ouvrier de France ». En fait, ma vie a été faite que de rencontres et grâce à ce merveilleux professeur de peintre sur porcelaine, j’ai appris à peindre à la manière des artisans du 18e siècle. C’est toujours mon coach.

En 1993, j’ai cédé mon cabinet et je me suis lancée à « cœur » perdu dans la peinture sur porcelaine. J’ai fait ma première exposition en 1994 et j’ai ouvert mon atelier. Depuis, j’ai participé à de nombreux salons et de nombreux concours pour essayer de faire connaitre mes peintures sur porcelaine.


Plusieurs journaux ont relaté ma passion de la peinture sur porcelaine. Vous trouverez ici le reportage de France 3, dans l’émission Nouvelle Adresse…:


Atelier Showroom Nicole Dana par ComSophie

Mon travail

La Peinture sur porcelaine

J’utilise la technique de la peinture sur porcelaine comme les artisans du XVIIIème siècle :
Je travaille et peins à la façon des artisans du XVIIIème siècle, selon la technique dite « petit feu » et associe savoir-faire passionnant à la création. Chaque pièce est unique et je reste à l’écoute du désir de chacun.

La technique de la peinture sur porcelaine dite « Petit feu » doit prendre en compte 5 éléments fondamentaux :

1. : Le support :
La porcelaine blanche qui a déjà subit 2 cuissons : celle de la pâte, appellée aussi biscuit, et celle de l’émail

2. : la recherche du motif : préparation du dessin
La recherche du motif se fait souvent à partir de documents anciens ou d’une création personnelle que l’on fixe tout d’abord suir une aquarelle.

La préparation du dessin sur la porcelaine se fait soit en décalquant le motif, soi à l’aide d’un poncif ou encore à main levée en dessinant directement sur l’objet à l’aide d’un crayon spécial.

3. : préparation des couleurs
A l’aide d’oxydes spéciaux vitrifiables, d’essence de térébenthine et d’essence grasse, une pâte homogène est préparée. Le savoir-faire du peintre sur porcelaine intervient car seule la pratique nous permet d’obtenir la consistance souhaitée. Celle-ci ne doit être ni trop grasse, ni trop maigre, ni trop liquide, etc… et cela pour chaque couleur désirée.

4. : Décoration
Nicole Dana, peintre sur porcelaineLa pièce à décorer est peinte une première fois très légèrement, très minutieusement et si le résultat est douteux, il ne faut pas hésiter à tout effacer à l’aide d’un chiffon et recommencer s’il le faut « cent fois son ouvrage ».
L’objet subura une première cuisson.

Ensuite, l’objet est repeint une deuxième fois en s’appliquant pour donner du relief, de la profondeur et des contrastes et surtout de la « Vie ». la pièce subira alors une deuxième cuisson.

Il n’est pas rare de faire subir à l’objet 3 ou 4 cuissons successives après rectifications des couleurs.

5. : Cuisson
Les couleurs employées dans la méthode traditionnelle doivent, pour atteindre leur meilleure intensité, subir des cuissons entre 780° et 860° (suivant les couleurs employées).

pour chaque cuisson, les pièces peintes subissent un cycle de cuisson partriculier qui se déroule sur environ 12 heures.
Dans le cas où il y aurait 3 cuisson, ce qui est fréquent, cela représente pour un seul objets, 36 heures de four !!

Le décor se révèlera par la magie du feu

 » De tous les arts je n’en sais de plus aventureux, de plus incertains et donc de plus nobles que les arts qui invoquent le feu » Paul Valéry


Histoire de la porcelaine

Pour être un bon peintre sur porcelaine, il faut en connaître l’histoire :

C’est Marco Polo qui, de son long séjour en Chine, auprès du « Grand Mogol », vers 1700, s’extasia devant de merveilleuses céramiques fabriquées au pays du soleil levant. Leurs éclats lui fit penser à ces fameux coquillages, bien connus en Italie sous le nom de « Porcelleta ». C’est pourquoi ces céramiques translucides furent baptisées « porcelaines ».

Nicole Dana, peintre sur porcelaineIl fallut attendre jusqu’en 1789 pour que la technique de la fabrication de la porcelaine dite « dure » soit connue en Europe ; en Chine, cette porcelaine existait depuis 5 siècles, mais le secret était jalousement gardé.
Il existait avant cette découverte une porcelaine dite « tendre » de haut niveau artistique, mais de qualité médiocre.

La porcelaine est composée d’un mélange de Kaolin, de quartz et de feldspath. Mélangés à de l’eau, on obtient une pâte plus ou moins liquide selon ces méthodes de fabrication : coulage ou calibrage. Une fois séchées, les pièces sont cuites une première fois. Elles sont ensuite émaillées puis recuite. Intervient ensuite le décor : la peinture sur porcelaine.

La décoration sur porcelaine ou peinture sur porcelaine, façon XVIIIème siècle dite « petit feu » est une technique minutieuse souvent employée à la Manufacture de Sèvres.
Sur l’objet de porcelaine blanche, déjà vernissée, on installe le décor à l’aide le plus souvent d’un poncif. Le motif est ensuite peint à l’aide d’oxydes spéciaux. Après ces manipulations, l’objet subit une 1ère cuisson entre 800° et 860° selon les couleurs.
Dans un deuxième temps, après cette première cuisson, on reprend les motifs avec différentes couleurs pour leur donner de la profondeur, du relief etr des dégradés. A nouveau, on passe la pièce au four.
Si le résultat n’est pas parfait, on peut recuire en retouchant la pièce à nouveau.

Tout cela demande beaucoup de soins et de nombreuses heures de travail, mais lorsque le résultat est satisfaisant, le plaisir est incalculable.


Mes créations :

Je crée des décors sur porcelaine sur des pièces uniques ou de petites séries, pour tous.

Mes créations de décors sur porcelaine naissent d’un coup de cœur, d’une envie. Je ne travaille pas sur la base de collections étant donné que mes décors s’effectue sur des pièces uniques ou de petites séries. Mon inspiration vient de “coups de cœur”, d’une courbe, d’une couleur, d’un arc en ciel, d’un papillon, et pourquoi pas le noir et le platine…

Mes décors s’adressent au grand public, à tous les publics. Mes décors sur porcelaine viennent embellir des pièces de l’art de la table ou de la décoration intérieure. Ils peuvent décorer une théière, un service à thé, un vase, une assiette, … Tous les supports en porcelaine sont prétexte à créations.

Vous trouverez mes décors sur porcelaine dans des expositions, dans des galeries d’art, à mon atelier ainsi que sur des sites internet.

Mon atelier est ouvert, sur rendez-vous, je vous y accueillerai avec grand plaisir.


Stages de peinture sur porcelaine

Vous aussi vous êtes attirés par la porcelaine ? vous aussi vous avez envie de créer ?

Pour assouvir cette passion, j’organise tous les samedis des mini-stages « Faites le vous-même », dans mon atelier au 6, Boulevard Emile Augier – 75016 Paris. Les inscriptions sont obligatoires au 06 13 75 42 43.

Le matériel est fourni aux inscrits, ainsi qu’une pièce de porcelaine. Les amateurs pourront venir récupérer leur œuvre une fois cuite.

Tarifs sur simple demande.


Nous contacter

6 Boulevard Emile Augier
75116 PARIS

48.8586021,2.273433999999952

Contactez-nous pour toutes demandes particulières :

Envoyez-nous un mail