Philippe Tatre, MOF vitraux d'Art

Philippe TATRE, artiste auteur, maître verrier, plasticien …

Maître verrier - plasticien

En 1988, je créai mon atelier de vitrail en Bresse du Jura, avec comme seule volonté, proposer un vitrail sans concession sur la qualité de mon travail.

Etre peintre verrier à la transition de deux millénaires, c’est avoir le bonheur par passion, de participer à la sauvegarde d’un fabuleux patrimoine et de créer celui de demain.

Philippe Tatre, MOF vitraux d'Art

En mars 2015, j’obtiens le titre d’un des « Meilleurs Ouvriers de France » dans la classe « Vitraux d’Art », option : Maquettiste, cartonnier.

Mon parcours

Qui suis-je ?

Philippe Tatre, MOF vitraux d'Art

Né en 1958 en Bourgogne, j’étudie aux beaux-arts de Beaune puis entre à l’école nationale des beaux-arts et des arts appliqués à l’industrie de Bourges, j’y obtiens le DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) mention Art, je travaille alors sur la préhistoire de l’art ,et plus particulièrement sur l’émotion primaire face à l’esthétique dans l’art mobilier de la préhistoire .

Je rentre ensuite dans un atelier de vitrail, j’y resterais 6 années à apprendre un métier, à apprendre un regard sur la lumière. Une exposition sur le vitrail contemporain à Tournus me fera appréhendé cet art millénaire, par un axe qui sera le mien depuis ce jour, le vitrail est un moyen d’expression et pas uniquement un métier.

En regardant à droite et à gauche dans l’espace de ce site, vous pourrez me découvrir un peu plus, voir l’évolution de mon travail de plasticien , découvrir mon univers dans le verre et la lumière et, enfin, vous pourrez voir une partie de mes œuvres animalières.


Un aperçu de l’atelier, une grande verrière au nord, des fenêtres donnant sur les points cardinaux, font de l’atelier un espace de travail agréable, où la lumière donne aux œuvres créées en ce lieu, la vocation qui est la leur.

Deux immenses poiriers séculaires, comme deux cathédrales font partie de mon quotidien, ils sont un témoignage sur le temps qui s’écoule, sur les choses qui durent, tout comme cet art que je perpétue.
Continuer mille ans de créations.

Atelier Philippe Tatre, création de vitrail


Portrait de Philippe Tatre, verrier plasticien vu par un journaliste

« Décrire Philippe Tatre relève du défi. Artisan d’art spécialiste des vitraux, il est tout autant maitre verrier que dessinateur ou plasticien. Bref, un artiste pluriel avec autant de nuances et facettes que ses créations.

D’abord élève de l’école des beaux-arts à Beaune, il poursuit à l’école nationale des beaux-arts et arts appliqués à l’industrie à Bourges avec tout au long de ce cursus le dessin comme base de son apprentissage. Philippe obtient un diplôme de plasticien mais son parcours professionnel va basculer suite à une rencontre : « Un maitre-verrier cherchait quelqu’un pour l’accompagner sur ses chantiers…je me suis donc essayé à cette nouvelle discipline » confie l’intéressé qui avait découvert l’univers des vitraux lors d’une exposition à Tournus.

Très vite, il voit dans cette pratique artisanale un nouveau moyen d’expression artistique dont il va apprendre toutes les techniques. « Un vitrail est un objet unique que l’on rencontre certes dans les églises mais aussi et depuis fort longtemps chez les particuliers » explique-t-il. L’élément d’art sacré est devenu profane et populaire. « Un vitrail est le fruit d’une rencontre avec entre l’artisan d’art, un lieu et une personne ». Ce moment de vie est tout simplement raconté sur quelques centaines de cm². Et il en faut de l’imagination quand un client vous donne comme base de travail « système polarisé, dialogue de l’un et du multiple ». Philippe Tatre y est arrivé.

Dessin, choix du verre, peinture, cuisson, assemblage…il n’a rien inventé de la technique de création des vitraux mais au contraire revendique son art comme la poursuite d’un savoir-faire. « J’utilise les méthodes héritées du moyen-âge avec du plomb et de l’étain comme nos ancêtres, mais avec un langage actuel ». Technique qui a fait ses preuves et devrait encore se perpétuer pour des siècles et des siècles… »

Article rédigé par David Aubry, journaliste


Revue de presse :

  • PECHE MAGAZINE : Décembre 1991 pages 72 et 73.
  • PLAISIRS DE LA PECHE : Juillet – Aout 1992 pages 74, 75, 76 et 77.
  • CHASSE NATURE ENVIRONNEMENT : Décembre – Janvier 1993 page 68.
  • LA PECHE A LA MOUCHE (hors série N°22) : Février 1993 pages 50, 51, 52, 53 et 54.
  • RUSTICA HEBDO : semaine du 24 au 30 nov 1993 page 37.
  • LA SAUVAGINE ET SA CHASSE : Mai 1994 pages 40 et 41.
  • CONNAISSANCE DE LA CHASSE : Novembre 1995 page 28.
  • CHIENS DE CHASSE : Décembre 1995 page 8.
  • PAYS COMTOIS : Mars – Avril 1996 page 14.
  • BECASSE PASSION : Mars – Avril 1997 pages 33, 34 et 35.
  • VRAIE CHASSE MAGAZINE : Novembre 1998 page 44.
  • DIANA la natura la caccia : 25 Février 1999 pages 30, 31, 32 et 33.
  • LE ST HUBERT : Mars – Avril 2000 pages 65, 66, 67 et 68.
  • SANGLIER PASSION : Juin – Juillet 2001 pages 60 et 61.
  • Le CHASSEUR DE SANGLIER : Avril 2003 page 14 et 15.
  • Le CHASSEUR DE BECASSE : Septembre, octobre et novembre 2003 page 56 et 57.
  • CHIEN COURANT : Avril 2006 page 26 et 27.

Ne sont répertoriés ici que les articles de la presse nationale ou internationale.

Mes vitraux

Vitraux contemporains :

Quel est mon approche de créateur de vitraux ou concepteur de vitraux contemporains.

Sans doute n’est-il pas aisé de parler de son travail quand il est une partie de vous même, il l’est plus encore lorsque que vous sortez de son approche reconnue , l’art du vitrail s’il est reconnu comme art appliqué n’est pas celui qui m’attire et ni celui qui m’a fait choisir ce mode d’expression.

J’envisage le vitrail ,essentiellement, comme support de mon travail de plasticien , espace de recherche d’une écriture contemporaine , sur le récit, l’image, l’émotion ou le souvenir ; créer un espace, un environnement m’invite à penser que l’art du vitrail contemporain est infiniment plus proche de la sculpture que de la peinture.

Concevoir un vitrail, hormis la nécessité d’une maîtrise technique, consiste en l’approche d’un lieu et de ses hôtes, s’imprégner d’éléments d’existence pour créer une œuvre authentique et unique, à l’image de la rencontre née du désir de personnes de vivre en osmose avec la lumière.

« Philippe Tatre se sert de la grisaille et des émaux pour fixer la puissance de la lumière au travers de la couleur et lui donner la forme d’un énoncé, d’un récit, véhicule tout à la fois d’un contenu intellectuel et spirituel.La cohérence de son expression, outre le retour à un certain classicisme dans les règles de la composition et à une discipline du geste dans l’abstraction, tient au rapport entretenu par les composants du vitrail, les matières et la lumière. L’ordonnance de coloriste, le jeu subtil des enlevés révèlent une prise de position bien réfléchie, un langage pictural d’une grande étendue. » Jean-François LAGIER, Directeur du Centre International du Vitrail.

Texte de présentation pour l’exposition « Le nouvel art verrier français » à la Commission des Communautés européennes.

Vitraux contemporains par Philippe Tatre, créateur de vitraux


Vitraux Animaliers

A ma connaissance, même si au cours des siècles on trouve, dans les vitraux civils ou religieux, un bestiaire, je ne crois pas qu’il y ai eu un artiste animalier qui ai pris comme support à sa création le vitrail, est-ce dû au fait que l’animal ne bénéficiait pas de la sacralisation qui agite notre société, hormis peut-être au paléolithique, où d’autres maîtres de la lumière l’ont célébré.

Ce sont justement ces maîtres de l’art animalier, qui depuis toujours, ont décidé de ma vocation artistique ; qu’aujourd’hui, je créé des vitraux animaliers est un juste retour des choses et une sorte d’hommage rendu à l’artiste « homo-sapiens » ,incontestable dans sa connaissance de l’animalité.

Chercher a transposer au travers d’un vitrail le caractère d’un animal, évoquer le plaisir qu’a l’homme au contact de l’animal ou d’une activité en liaison directe avec la nature ,mon travail consiste à rendre compte d’une vénération ou tout simplement à permettre aux personnes qui le désire de faire partager leurs passions.

« A la fois gravure, peinture et écriture livrées aux jeux subtils de la lumière circulant librement dans le minéral, le vitrail – image symbolique de silence et de recueillement -, nous invite non seulement à la méditation, mais laisse transparaître toute la sensibilité de l’artiste au gré de ses inspirations. La truite se projette vers le ciel pour y capturer l’éphémère, l’ombre y affûte la nymphe fragile, la sarcelle s’arrache du marais comme le ragot de sa bauge devant la meute hurlante. Fixés sur un support original, ces sujets de contemplation réveillent non seulement nos passions cynégétiques ou halieutiques mais se doublent d’un moyen de transport singulier pour conduire le nom de Philippe Tatre au « Who’s Who » des grands artistes animaliers du siècle.

Patrick MAZZUCA, Journaliste halieutique et cynégétique

Vitraux animaliers par Philippe Tatre, créateur de vitraux

Quelques images prises à la réalisation d’un vitrail sur le brame du cerf

Quelques images prises à la réalisation d'un vitrail sur le brame du cerf


J’expose régulièrement mes créations lors d’expositions :

VITRAUX CONTEMPORAINS :

  • 2ème salon international du vitrail (CHARTRES) catalogue.
  • Matières – Lumières, le nouvel art verrier français (BRUXELLES, CHARTRES, DARMSTATT) catalogue.
  • World Glass Congress (ARLINGTON).
  • Villa Megroz (LAUSANNE).
  • L’art contemporain du verre et du vitrail (VILLEURBANNE) catalogue.
  • Lumières et transparence (MORESTEL) catalogue.
  • Le verre coule de source (au pied du Pilat) 2ème biennale du verre ; catalogue.

VITRAUX ANIMALIERS :

  • Festival de l’oiseau (Rochefort sur Mer).
  • Festival international d’art animalier (Eygurande) catalogue- European wildlife art (Bruxelles) catalogue.
  • Country show (Paris).
  • European wildlife art exhibition (Langres) catalogue.
  • Ainsi que de très nombreux salons sur la chasse ou la pêche.

SCULPTURES :

  • Galerie de l’arbitraire (Goux).
  • Festival de sculpture (Salins les Bains) catalogue.
  • Carton’art (Arbois). depuis sa création
  • Biennale des arts plastiques en Franche-Comté (Besançon-Micropolis) tous les deux ans depuis sa création

expos de Philippe Tatre, créateur de vitraux

Nous contacter

24 route de sergenaux
39230 RYE

46.8790588,5.436252500000023

Contactez-nous pour toutes demandes particulières :