Jeanne-Antide Sulter - Arti'Jane

Arti’Jane – Jeanne-Antide SULTER

Créations textile - Mode et accessoires

L’atelier Arti’Jane vous propose une gamme étendue de sacs et accessoires de mode réalisés avec le plus grand soin, le souci des finitions et un attachement particulier au détail qui singularise chaque création.

Les matières, motifs, couleurs sont assemblés dans des rapports subtils et variés. La passementerie, les rubans et boutons s’y ajoutent avec un choix précis.

Mon atelier

L’atelier « Arti’Jane » :

Atelier Arti'Jane

Facilement accessible, aux portes de la ville de Besançon, l’atelier se situe à Châtillon-Le-Duc dans le Doubs. (accès par la zone commerciale d’École-Valentin).

Créatrice textile en objets de décoration et accessoires de mode, j’aime particulièrement travailler le lin mais aussi le chanvre et autres tissus variés.

Je crée mes modèles, coupe et assemble en ajoutant passementeries, rubans, dentelles, boutons, broderies….

La création :

Mon esprit créatif s’exerce surtout dans l’association des matières ; j’aime les rapports subtils qu’exercent les couleurs, impressions et motifs entre eux. C’est de ce bon accord que naît le plaisir de la création.

Le savoir-faire technique permet ensuite la réalisation de l’objet bien fini : abat-jour, coussin, petit sac déco, sac à main, sac bandoulière, création personnalisée…

Portrait de Jeanne-Antide Sulter :

Pour me connaître un peu mieux, voici un portrait qu’a fait le magazine « Carnets Comtois:

« Quand les sacs à main tissent des liens

Installée non loin de Besançon, Jeanne-Antide Sulter aime travailler les belles étoffes, comme sa mère et sa grand-mère avant elle.

« Je suis née dedans ». Enfant, Jeanne-Antide Sulter était déjà dans son élément. Sa mère, couturière, confectionnait des vêtements pour ses enfants. La grande table familiale devait être souvent occupée de tissus et fils variés.

Jeanne-Antide Sulter, aujourd’hui présidente de l’association des métiers d’art en Franche-Comté, n’a pas connu sa grand-mère, mais elle a appris  son histoire : « Ma grand-mère était couturière à domicile. Avant de se marier, elle se déplaçait de ferme en ferme dans le Haut-Doubs avec une de ses sœurs et elle cousait ce qu’il y avait à coudre. C’est comme cela qu’elle a rencontré mon grand-père ».

Jeanne-Antide Sulter commence par habiller ses poupées  avant de créer ses propres vêtements, presque naturellement. Son père était agriculteur et les travaux de couture et de tricot prenaient leurs aises dans la ferme familiale. Un bon terreau pour développer sa fibre artistique. Étudiante, Jeanne-Antide Sulter opte pour l’école des Beaux-Arts de Besançon. A l’issue de cette formation, elle passe en candidate libre un CAP de couture qu’elle décroche sans difficulté. Les étoffes et les bobines restent là comme un fil d’Ariane.

Elle exerce pour commencer dans un bureau d’études, jusqu’à l’arrivée de sa quatrième fille. Elle arrête alors de travailler, du moins à l’extérieur, car à la maison, il y a toujours à faire et à coudre.

Les enfants grandissent et Jeanne-Antide Sulter retrouve une activité professionnelle quand la petite dernière entre au CP. Dans un premier temps, elle coud des rideaux en sous-traitance, rien d’exaltant. Elle confectionne aussi pour se distraire des petits sacs décoratifs. Une de ses filles lui dit : « Mais fais-en des grands ! ». Elle se met à en faire de plus grands, plus beaux, plus colorés.

Elle achète de jolis tissus et on lui en offre aussi. Dans l’atelier, les coupons forment des montagnes et ses créations sont signées Arti’Jane.

« J’adore associer les tissus avec les rubans, galons et boutons ». Sur la grande tablée, c’est comme si les différents matériaux finissaient par se trouver. Jeanne-Antide Sulter a le goût de la finition soignée. Pour ce modèle de sac à main, six tissus différents se sont rencontrés et pour celui-là, pas moins de vingt-quatre pièces ont été découpées.

Aujourd’hui, elle associe avec bonheur le cuir aux étoffes, mais ce sac à langer n’est fait que de tissus colorés avec des poches de tous les côtés et un matelas douillet. Pour un peu, on entendrait un bébé babiller. Il faut dire que Jeanne-Antide Sulter est grand-mère depuis peu. Conçues entre coupons, galons et boutons, ses créations ont l’art de tisser des liens entre les générations. »

Mon parcours

Grâce à l’héritage maternel, j’ai appris la couture très tôt en regardant faire.
Après des études aux Beaux-Arts et en faculté d’Arts Plastiques, j’obtiens en candidate libre un diplôme professionnel de couture .

Suivent quelques années dans un bureau d’études comme graphiste PAO (publication assistée par ordinateur), et je réalise enfin le souhait de créer mon entreprise en 2003.

La création comme une nécessité assouvie est ma satisfaction première. Puis s’ajoutent le plaisir de l’échange et de la connivence avec le client, le sentiment de liberté, d’autonomie et de partage dans le travail.

C’est aussi par mon adhésion et mon engagement à MAFC (Métiers d’Art en Franche-Comté) que je donne un sens collectif à cet investissement individuel par la rencontre avec d’autres créateurs.

Nous contacter

81 Rue du Creux de Navarre
25870 Châtillon Le Duc

47.30177989999999,6.00464779999993

Contactez-nous pour toutes demandes particulières :